Du samedi 15 au samedi 22 février, nous vous proposons une semaine en immersion dans les Monts d’Ardèche, pour se reconnecter à soi, aux autres et à la nature dans une atmosphère de bienveillance et d’altruisme.

Qu’est ce que les sorties Yamabushis ?

Initiées par le Dojo Shiseikan, les sorties Yamabushis sont des immersions d’au moins cinq jours dans des espaces naturels vierges. Cheminer sur les sentiers yamabushis, c’est tenter de tisser des liens profonds avec ce que d’habitude on ignore, au rythme des pas et du souffle.

S’il faut aimer marcher pour participer à une sortie Yamabushis, il n’est pas requis d’être un grimpeur, ni un athlète aguerri.

Selon la durée des sorties et la météo, deux à trois parcours à pieds sont proposés, avec parfois des nuits à la belle étoile, alternées par des passages en gîte. Ces « circuits » sont des lieux où l’homme n’a plus ses repères ni ses traces et où le « monde sauvage » est encore chez lui. Dans la lignée des marches des Yamabushis au Japon, il s’agit de renouer avec un monde que nous avons oublié et dont nous n’avons plus les codes. Ces sorties sont des tentatives de reconnexion pour entendre et comprendre ce que ce monde nous dit sans prosélytisme ni pratiques ostentatoires, avec de l’humour, de la simplicité, de la bienveillance et de l’altruisme. Elles sont aussi des possibilités d’actions de protection de la nature et d’aides ponctuelles aux forestiers ou aux agriculteurs, au gré des rencontres. Enfin, c’est une rencontre avec soi-même, pour lâcher les masques et exprimer son authenticité.

Informations pratiques
Dates :                Du Samedi 15 Février au Samedi 22 Février 2020
Age :                    Adulte
Lieu du stage :   Ecocentre de Laboule
Au sud du parc des Monts d’Ardèche, l’Ecocentre de Laboule,
perché sur les fancs du Tanargue, est un point de convergence
pour s’immerger dans une nature sauvage, sanctuaire pour
toutes sortes d’animaux, entités visibles et invisibles. Situé sur
la ligne de partage des eaux entre Méditerranée et océan, le
site est marqué par ces deux infuences sans subir les chaleurs
trop fortes de l’été. Au-dessus, sur les crêtes du Tanargue, des
paysages escarpés de roches et de buissons, au climat rude et
montagnard, domaine du Dieu Taranis, maître du tonnerre.
Tout autour des forêts de châtaigniers, de bouleaux, de pins et
de chênes, parcourues par des tapis de mousses ou de pierres
(les calades) et des dizaines de torrents et de ruisseaux se taillant

des passages à la serpe dans un granit chaud et vibratoire.

Accessibilité :  

  • En voiture
    Au village de Laboule (07110) entre Largentière et Valgorge.
    De Paris par l’autoroute A10 puis A71 (dir Clermont Ferrand) puis A75 (dir Montpellier) puis sortie 20, N102 (dir Le Puy), puis D906 (dir Aubenas), puis D239 (dir Valgorge).
    Covoiturage possible.
  • En train
    Gare de Montélimar ou de Valence + bus jusqu’à Aubenas ou Largentière

    Tarifs : 450 euros en pension complète

Pour plus d’information sur la sortie Yamabushi d’hiver, contactez-nous : info.shiseikan@gmail.com

Réservation : ici

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s